Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2011

Malcolm Lowry

lowry.jpg

 

SONNET 

This ruin now, where moonlight walks alone
Uncovering the cobweb and the rose,
I have been here before; loved each dim stone;
If there were shadows I was one of those.
There listening, as in a shell, I heard
Through some invisible, unlettered whole
One true, if not at all eternal, word
Wrung from the weird mutations of the soul;
Palace or hovel, ruin will at last
Make peace of what is waste; take for a time
The hungry future and the bloody past
Into her night. Only the moon will climb
Up broken stairs to towerd might have been
And rest a little, like some poor, blind queen.
 

 

Cette ruine à présent où la lune marche seule
Éclairant l’araignée en sa toile et la rose
J’y fus auparavant, j’aimai chaque pierre sombre ;
S’il y en eut aucune, des ombres je fus l’une.
L'oreille comme à une conque, ce jour-là, je perçus
Dans l’invisible tout massivement délettré,
Un mot unique et vrai mais non d’éternité,
Arraché aux étranges mutations de l’âme ;
Cette ruine, soit masure soit palais, apaisera
A la fin ce qui fut dévasté ; conduis-y
Le futur famélique et le passé sanglant
Dans sa nuit. Seule la lune fera assaut des marches
A l’escalier en ruine vers ce qui eût pu être
pour, un temps, s’y asseoir, pauvre reine aveuglée.

Malcolm Lowry

 

The collected poetry of Malcolm Lowry

 Poésies complètes, traduit de l’anglais par Jacques Darras, Denoël, 2005

 


 

22:59 Publié dans Malcolm Lowry | Lien permanent