Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2011

Keith Haring - Gaston Puel

 

‎"Le poème se sert de la langue pour échapper au logos. C’est une folie d’alchimiste : des mots sont confiés au creuset ; libérés de leur sens étroit, ils ne sont que des signes. Leur sens est à inventer. Le poème est une flèche décochée. Le lecteur lit sa trajectoire."

 Gaston Puel

 

page sur Gaston Puel 

 

gaston puel,regard au pluriel

 Keith Haring, 1982

 

21:58 Publié dans Gaston Puel, Keith Haring | Lien permanent