Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Alberto Giacometti - Eduardo Arroyo | Page d'accueil | Gainsborough »

05/06/2011

Paul de Roux

 

paul de roux,regard au pluriel

 
Cent pas dans une gare, Genève,
- un jour peut-être regretteras-tu cette heure
ajoutée à tant d'autres que tu qualifieras
à juste titre de perdues - entre
deux points de vente, tabac, journaux, revues,
où les pornos exercent un fallacieux attrait
et dans la salle d'attente, mon frère,
je pense à toi quand je serai absent de la terre
et que tout continuera, qu'un inconnu, toi,
mesurera sur un siège en plastique, en hiver,
combien on peut, vivant, se décevoir.

Paul de Roux, "Instant moche"

23:35 Publié dans Paul de Roux | Lien permanent

Commentaires

Entre 1969 et 1974, Paul de Roux dirigeait une revue qui avait pour nom "La Traverse", elle compte une dizaine de numéros. Il y avait là des textes de Pierre Leyris, Georges Perros, Philippe Jaccottet, André Dhôtel, Pierre-Albert Jourdan, Pierre-Alain Tâche et Bernard Noël. Pour moi, c'est une des plus belles revues de ces années 70.

Paul de Roux a aussi publié un livre sur Simon Vouet et puis traduit une version d'"Hypérion" de Keats, éditée à La Dogana. Il faut penser à lui dans sa solitude de Marseille.

Cordialement, A.P

Écrit par : alain Paire | 07/07/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.