Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jan Hubertus | Page d'accueil | Roger Eskenazi »

26/03/2009

Jan Hubertus

Jan Hubertus_0018.jpgJan Hubertus_0016.jpgJan Hubertus_0017.jpg

 

 

Biographie  

Biographie Jan Hubertus .pdf

 

Les œuvres  de Jan Hubertus approfondissent le regard. Entre méditation, contemplation ou autre  mot  révélateur,  il y a  avant tout une immersion. Il faut être « prêt » à rentrer sans hésitation dans un nouvel espace pictural, un espace propre à Jan Hubertus, à chercher  le plaisir de « la sensation d’être enveloppé par la peinture et pénétré par elle »  pour que la peinture « se lève », et suscite une vrai émotion, même si cette peinture est pensée  ou alors

le deuxième type d’émotion c’est quand, avec le temps, avec la durée, avec le fait de revenir, peu à peu les couches de sens, cette accumulation de sens, de réflexions, de méditations du peintre, apparaissent.  Daniel Arasse

Bien sur, présenter les œuvres d’un artiste en montrant des reproductions est chose difficile, montrer les œuvres « bavardes» de Jan Hubertus sur internet n’est pas moins aberrant.

Mais….dans le cas de cet artiste absolument inconnu en France, décédé en 1995,  il y a cette absence.  Aucune collection ou fondation qui expose les œuvres de ce peintre important, peu, très peu de références écrites. Un silence. Dommage.

Nous présentons sur plusieurs semaines ces œuvres sur « Regard au Pluriel ».  Dates, textes et hommages,  posés là, proposés comme signe de respect, de reconnaissance, peut-être …j’étais son élève de 1990 – 1992.

Christine Bauer

Le peintre n’inscrit ni son vécu qui s’y trouve forcement et se perd aussitôt, ni la sensation des spectateurs qu’on peut décrire qu’avec notre langage limité. 

B. Wismer 

Les formes de l’art, ancien ou moderne, ne sont pas des copies de formes qui se trouveraient dans l’esprit de l’artiste, pas plus que ce ne sont des copies de ce que l’artiste aperçoit dans le monde extérieur. Dans l’un ou l’autre cas, elles représentent des transpositions, par l’intermédiaire d’un moyen d’expression, un moyen développé par la tradition et par la maturité technique – celle de l’artiste, mais aussi celle du spectateur. 

E.H. Gombrich

 

Jan Hubertus.jpg

 

10:17 Publié dans Jan Hubertus | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.